Blog de la boutique de l'Espérance


Tableaux de Saints Patrons personnalisés - Artisanat des Sœurs de Venière


Les Sœurs bénédictines de Venière 

 

Depuis 50 ans, les Sœurs bénédictines de l'Abbaye de Venière sont spécialisées dans la réalisation de Saints Patrons.

 

Située au cœur de la Bourgogne, dans le diocèse d'Autun, Châlon et Mâcon, cette communauté regroupe actuellement 36 Sœurs vivant sous la Règle de Saint Benoît.

 

Leur vie se déroule dans la prière, le travail, et les rencontres fraternelles.

Lire la suite 0 commentaires

L'origine de la Profession de Foi


 

Connaissez-vous l'origine de la cérémonie de la Profession de Foi ?

 

Pour comprendre d'où nous vient la Profession de Foi, remontons au XVIIème siècle. A cette époque, les enfants font leur première Communion vers l'âge de 12-14 ans. En France, sous l'influence de Saint Vincent de Paul, cette Communion revêt un caractère particulièrement solennel : les enfants reçoivent tous la Communion au cours d'une même cérémonie à la fin de leur catéchisme. Cette cérémonie devient jusqu'au XIXème siècle, une véritable tradition culturelle, qui marque le passage de l'enfance à l'âge adulte.

 

Lorsqu'en 1910 le Pape saint Pie X demande, par son encyclique Quas primas, que les enfants reçoivent la Communion dès l'âge de raison, c'est-à-dire vers 6-7 ans environ, alors on donna à cette première Communion le nom de Communion privée, ou encore, de façon populaire, de Petite Communion. Cette première Communion était fêtée en famille, de façon privée.

Et l'on garda l'ancienne cérémonie collective vers l'âge de 12-14 ans qu'on appela désormais Communion solennelle, ou parfois encore, grande Communion, ou Deuxième Communion.

 

En 1936, les évêques français décident d'ajouter à la cérémonie de la Communion solennelle un rite de renouvellement des promesses du Baptême. Peu à peu, cette cérémonie se centre davantage sur le Baptême, et moins sur la Communion : l'aube remplace les tenues précédentes et rappelle, avec la croix et le cierge, la cérémonie du Baptême. La cérémonie de la Communion solennelle devient celle de la Profession de Foi, au cours de laquelle les enfants renouvellent en leur nom les promesses faites par leurs parrain et marraine le jour de leur Baptême.

 

Lire la suite 0 commentaires

Images de Première Communion


 

Avec l'arrivée des beaux jours revient le temps des Premières Communions !

 

Il est de coutume que l'enfant donne une image de Communion à sa famille et ses amis, sans oublier le prêtre, en souvenir de ce jour béni.

Ces images seront conservées précieusement, glissées dans un missel, un livre de prière ou une Bible...

 

Reste donc à choisir ces images de Communion, puis à écrire au dos les nom et prénom de l'enfant, ainsi que la date de la cérémonie.

Nous vous proposons un large choix d'images, la plupart étant réalisées par des artistes françaises catholiques, mères de famille ou religieuses.

 

Lire la suite 0 commentaires

Des images pour un Baptême ?


Et pourquoi pas ?

 

Moins habituelles que les images de Communion, les images de Baptême ont cependant le vent en poupe !

Et c'est une excellente chose !

 

Une image de Baptême, c'est bien sûr un joli petit cadeau à offrir à la famille et aux amis, au prêtre, au parrain et à la marraine, en souvenir de la cérémonie.

 

Mais c'est aussi une façon de souligner l'importance du Baptême.

 

Imaginez votre enfant lorsque, dans quelques années, vous lui donnerez une image de son Baptême (car bien entendu, il faut penser à en garder de côté pour le petit baptisé !...).

 

Il pensera nécessairement que c'était un événement bien important pour que vous ayez pris le soin d'en garder un souvenir, et d'écrire au dos la date et le lieu de la cérémonie !

 

Lire la suite 0 commentaires

Les santons de Provence Gateau et fils


Connaissez-vous les santons de Provence Gateau ?


Ce ne sont pas les santons les plus connus, et pourtant ils mériteraient de l'être bien davantage ! C'est en effet la famille Gateau qui a fondé la Charte des santonniers, qui garantit de véritables santons de Provence. Et vous pourrez constater par vous-même la finesse et la beauté de ces santons !... qui restent néanmoins parmi les moins chers des santons de Provence.

 

devotion-sacre-coeur-jesus

La naissance des santons Gateau

 

"L'histoire des santons Gateau commence tout simplement par une passion commune avec mon mari, explique Mme Renée Gateau, une passion autour du petit monde des santons.

Travailler l'argile, créer des santons, a toujours été un passe-temps formidable. Je crois que finalement on a toujours fait cela, sauf que depuis trente ans nous le faisons de manière professionnelle et nous sommes très fiers de voir la deuxième génération prendre la relève !"

Tous deux ont quitté leurs métiers pour se consacrer exclusivement à la réalisation de santons dans leur atelier de Marseille, capitale du santon.

 

devotion-sacre-coeur-jesus

Fondateurs de la Charte des santonniers


En 1993, la famille Gateau a fondé la Charte des santonniers qui définit les critères de fabrication auxquels doivent répondre les santons pour pouvoir être reconnus "véritables santons provençaux".


Ainsi, cette charte garantit un santon :

- en argile crue ou cuite, modelée et moulée à la main, à l'aide de moules en plâtre ; 

- décoré à la main avec des gouaches, peintures à huile ou acryliques ;

- fabriqué entièrement en région Provence Alpes Côte d'Azur.



Lire la suite 0 commentaires

Histoire de la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus (2) 


Les apparitions à sainte Marguerite-Marie 

       

     La dévotion au Sacré-Cœur de Jésus s'était développée au fil des siècles, mais il fallut attendre les apparitions de notre Seigneur à sainte Marguerite-Marie, au XVII° siècle, pour que cette dévotion s'étende de façon universelle dans l'Eglise.


Marguerite-Marie Alacoque était une jeune novice du monastère de la Visitation, à Paray-le-Monial. C'est elle que le Christ choisit pour propager la dévotion à son Cœur transpercé en signe de son amour pour nous.


La première apparition eut lieu le 27 décembre 1673, en la fête de saint Jean l'Evangéliste. Jésus invita Marguerite-Marie, comme l'apôtre bien-aimé, à reposer sa tête sur son Cœur, et Il lui dit :

 

"Mon divin Cœur est si passionné d’amour pour les hommes et pour toi en particulier, que ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu’il les répande par ton moyen..."


Marguerite-Marie vit le divin Cœur "comme dans un trône de flammes, plus rayonnant qu’un soleil et transparent comme un cristal, avec cette plaie adorable..."


"Il me fit voir que l'ardent désir qu'il avait d'être aimé des hommes et de les retirer de la voie de perdition où Satan les précipite en foule, lui avait fait former ce dessein de manifester son Cœur aux hommes avec tous les trésors d'amour, de miséricorde et de grâce, de sanctification et de salut qu'il contenait."


Lire la suite 0 commentaires

Histoire de la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus (1)


       En ce début du mois de juin qui est consacré au Sacré-Cœur de Jésus, nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir l'histoire de cette dévotion, en parcourant son évolution au cours des siècles.


devotion-sacre-coeur-jesus

« Venus à Jésus, quand ils virent qu'Il était déjà mort, ils ne Lui brisèrent pas les jambes, mais l'un des soldats, de sa lance, Lui perça le côté, et il sortit aussitôt du sang et de l'eau. » (Jn 19,33-34)

 

C'est ce témoignage de l'évangéliste saint Jean qui est à l'origine de la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus.

 

Dès le début, l'Église a contemplé le côté ouvert de Jésus. 

Les Pères de l'Église ont beaucoup médité sur cette plaie de Jésus.

Ils ont vu dans le côté transpercé la naissance de l'Église, qui donne accès à la Rédemption. 

Saint Cyprien, évêque de Carthage au III° siècle, explique que du côté du Christ "l’Église est sortie, toute rayonnante de beauté ".

Lire la suite 0 commentaires